• Un éleveur du PNRFO récompensé au concours général des prairies fleuries
    Un éleveur du PNRFO récompensé au concours général des prairies fleuries

    Pour la deuxième année consécutive, un éleveur du Parc naturel régional de la Forêt d’Orient remporte un premier prix d’excellence agri-écologique.

    Dans le cadre du concours général des prairies fleuries, Stéphane Le Foll a remis le lundi 24 février 2014, sept prix pour le meilleur équilibre agri-écologique et un prix spécial du jury au salon de l’Agriculture à Paris.

    Patrick MICHON, éleveur à Amance dans le Parc naturel régional de la Forêt d’Orient, a eu la joie de recevoir le 1er prix d’excellence agri-écologique des mains du ministre de l’Agriculture dans la catégorie prairie fauchée (plaine ou colline).

    Ce concours initié en 2010 par les Fédérations des Parcs naturels régionaux et des Parcs nationaux est devenue depuis le 1er janvier 2014 une catégorie du concours général agricole.

    Une belle reconnaissance pour ce concours qui est un formidable outil pour dépasser les oppositions classiques entre protection de la nature et production agricole.

    En 2013, 300 exploitants localisés dans 38 territoires se sont engagés dans le concours. Tout en s’inscrivant dans un objectif de production économique, le challenge est de viser l’obtention de l’équilibre optimum entre valeurs fourragère et écologique sur des parcelles de prairies naturelles, pelouses, landes... fauchées ou pâturées et riches en diversité d’espèces.

    Les candidats sont évalués au niveau local et national selon une méthode de notation commune pour l’ensemble des territoires et qui mobilise des compétences en élevage, agronomie, botanique et écologie.

    8 prix ont été remis pour récompenser les éleveurs lauréats pour la qualité de leur travail, les services rendus par leurs prairies fleuries à la qualité des fourrages, à l’apiculture et à la préservation de la biodiversité.

    Lors de la remise des prix, Stéphane LE FOLL a rappelé l'importance de concilier performances économiques et environnementales, mentionnant son intérêt pour le concours des Prairies fleuries, première action d'envergure nationale en agro-écologie.